1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à TRETS
  3. Nouveau Plan De Circulation Sur Trets

Nouveau Plan De Circulation Sur Trets

Publié le 25/10/2021

Le plan de circulation c'est un des éléments phare du programme du nouveau maire depuis 2014. Voilà un an et demi qu'il a été élu et sa révision commençait à se faire sérieusement attendre chez bon nombre de tretsois.

En effet, depuis le 9 janvier 2012, circuler dans TRETS est devenu quelque chose d'assez cauchemardesque, un non sens total , mais aussi un casse tête pour réfléchir à l'itinéraire que l'on va emprunter.... C'est en effet depuis cette date qu'a été mis en application le plan de circulation totalement aberrant (voir image ci contre du plan de 2012), qui n'a cessé, et ne cesse toujours, 9ans après sa mise en application de subir un déluge de critiques.

Un plan présenté en avril 2009 (voir le résumé de la réunion de 2009) et conçu par des soit disant spécialistes d'un cabinet spécial qui ne connaissaient absolument pas Trets et qui ne se sont même pas aperçus que la majorité des tretsois vivaient au dessus du centre ville, les empêchant alors de se rendre au centre du village faire leurs courses... Face à la bronca, quelques petites corrections avaient eu lieu en avril 2013 sur Vauban par exemple. Mais depuis 9ans, chose aberrante il est toujours impossible de refaire le tour de ville, ce qui est pourtant d'une grande logique, et se déplacer d'un point A à un point B met souvent deux fois plus de temps qu'auparavant, avec la pollution que cela engendre également...

Un plan appliqué sans grande concertation et forcément critiqué par les commerçants, élus d'opposition de l'époque (et on a appris par la suite quand les langues se sont déliées : par bon nombre d'élus de la majorité), les habitants, mais aussi les touristes et gens de passage... Ainsi depuis près d'une décennie, entendre les discussions en ville des touristes et gens extérieurs qui demandent aux commerçants qui a conçu ce plan et comment ont ils pu pondre un plan pareil, donne lieu à des situations très cocasses et amusantes avec les commentaires pagnolesques qui vont avec.... Mais néanmoins, se faire arrêter par des gens extérieurs à Trets qui demandent comment se rendre à tel endroit, est par contre devenu pour nous tretsois une mission impossible à résoudre, vu que lorsque l'on est en centre ville, le plan de circulation fait illico sortir les gens de la commune au lieu de les amener dans les lotissements ou établissements divers...

Si hélas retrouver le plan de circulation d'avant 2010 qui permettait d'emprunter le centre ville en double sens sur Mirabeau, République et Jean Jaures n'est hélas plus possible, à moins de refaire de gros travaux et réduire les trottoirs, des solutions très simples pour faciliter la circulation sont possibles.

Il n'y a ainsi pas grand chose à changer : remettre un tour de ville complet en changeant juste le sens sur le cours Esquiros le passant en montant, permettre de se garer enfin normalement et facilement sur les places en épis de Esquiros et Boyer, diminuer le temps de trajet retour entre la Gardi et les lotissements et village en remettant Marius Joly à double sens, diminuer les trajets du quotidien en supprimant bon nombre de sens interdits ou déviations tout en n'en créant pas de nouvelles.

Lors des élections de 2014 et 2020 tous promettaient de corriger ce plan de circulation (même JC Feraud en 2014, une promesse alors non tenue), les tretsois ont opté en juin 2020 pour le changement et donc la correction de ce plan votant pour Pascal Chauvin qui dès 2014 annonçait une révision du plan et surtout dans la concertation.

Trets au coeur de la Provence
 l'a ainsi interrogé à deux reprises sur le sujet. Ainsi en 2014 en interview des municipales il déclarait : « C’est vrai que la circulation est un problème dont parlent tous les Tretsois. Elle est aberrante, je ne comprends pas comment un tel projet a pu être construit, étudier, proposer et mis en place à l’encontre de toute logique, à l’encontre de l’avis des commerçants et de la population qui exprimaient son mécontentement dès le début. Dès que ça a été mis en place il a failli y avoir des accidents, des panneaux de sens interdits ont été mis à chaque coin de rues, polluant visuellement la ville et on a constaté que le maire n’avait rien fait pour le changer. Mais pour moi ce n’est pas un gros souci pour le changer. Il suffit je pense de le mettre de nouveau en concertation, car je veux que les Tretsois aient la possibilité de s’exprimer, je veux rencontrer les commerçants, pour savoir quels sont leurs besoins pour ensuite mettre en place quelque chose de logique qui serait peut être un sens unique autour du village.

Encore une fois ce n’est pas quelque chose que je veux imposer mais proposer, ou même que l’on me dise vous savez ce serait mieux de faire comme ça pour telles raisons, telles raisons. Parce qu’il faudra tenir compte, du boulevard de la République, du cours Esquiros, de Vauban et tous ceux qu’il y a en périphérie, et en périphérie il y a les écoles et ça c’est un sujet important pour la sécurité d’entrée et de sortie des enfants. Ce n’est pas uniquement que le sens de circulation devant les commerces mais aussi tout ce qu’il y a en périphérie. Car quand je suis au village et qu’une voiture m’arrête et me demande je vais où pour aller à St Zacharie et que je lui dis « Mr vous êtes obligés de sortir du village », ce n’est pas normal c’est qu’il y a un problème.»



7ans plus tard sa position n'a pas changé et en janvier dernier il confirmait la révision à venir, expliquant alors que s'il ne l'avait pas fait plus tot c'était en raison de la crise sanitaire qui empêchait la concertation
"Nous ferons plaisir aux tretsois en recréant un tour de ville complet. Nous y avons déjà travaillé très tôt dès notre prise de fonction, après se pose la question de certaines rues : près de l’école Jean Moulin, Cambon, La Porte Rouge qui nécessitent une certaine réflexion. Il faut mener une réflexion avec les habitants de ces rues. Aujourd’hui il y a un tracé qui a été réalisé sur un plan, mais comme je l’avais dit il y a certains thèmes que l’on a évoqué ; comme la place de la gare, le sens de circulation c’est un projet que je veux soumettre à la concertation. [...] On veut aller à la rencontre des habitants de certaines rues pour évoquer avec eux le sujet, leur expliquer et avoir un échange et voir quelle sera la bonne solution.
Je veux vraiment mettre en place un processus, que chaque tretsois puisse s’exprimer, nous à partir de ce que l’on vit, ce que l’on sait, ce que vous nous dites on vous propose ça, est ce que cela vous convient ? Et après il y a certaines rues peut être changé le sens mais vraiment mener à une concertation, aujourd’hui ce n’est pas possible de l’appliquer"
 promettait il.

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous